LE MANCHOT ADELIE

DESCRIPTION

Le manchot Adélie pèse entre 3,2 et 3,5 kg en temps normal, mais il peut atteindre 7 kg (mâle) ou 6,5 kg (femelle) en accumulant de la sous-cutanée au moment de la reproduction et de la mue. Il mesure entre 60 et 70 cm, dans la moyenne des espèces de manchots. Le dimorphisme sexuel est peu prononcé, mais les mâles sont légèrement plus grands que les femelles. Son poids est compris entre 3,8 et 6,8 kg pour une taille de 75 cm.

Les adultes portent un plumage blanc à la gorge, le ventre et sous les nageoires. Ils ont aussi des cercles orbitaux de cette couleur. Le reste du plumage est noir bleuté après la mue, puis noir de jais. Ils possèdent une petite crête érectile, un bec noir largement emplumé et une longue queue.

Par rapport aux adultes, les juvéniles présentent un plumage blanc sous la tête qu'ils gardent jusqu'à leur première mue vers 14 mois. Les poussins portent un plumage bleuté alors que les juvéniles de l'année précédente le portent noir. Les cercles orbitaux ne sont pas marqués

ECOLOGIE ET COMPORTEMENT

Le manchot Adélie est un animal marin ; il passe environ 90 % de sa vie dans l'eau. En mer, ils vivent en groupes composés de 5 à 10 individus sauf à proximité des colonies pendant la période de reproduction. Entre l'automne et le printemps, ils passent la plupart de leur temps à se reposer sur des floes et ne passent que quelques heures à la recherche de nourriture. Au printemps, ils pêchent plus afin de faire une provision de graisse pour la migration et la reproduction. De même, à l'automne, ils se nourrissent plus que d'ordinaire avant leur mue annuelle1.

Sortie de l'eau en sautant d'un manchot Adélie

Les manchots Adélie nagent à une vitesse d'environ 7 km/h, mais ils sont capables d'atteindre brièvement le triple de cette vitesse. Ils nagent entre 3 et 5 mètres de profondeur à l'aide de leurs nageoires et font surface régulièrement (plusieurs centaines de mètres) pour respirer. Lorsqu'ils rentrent à terre, ils font surface plus souvent afin de trouver un endroit où accoster. Quand il n'y a pas de plage, ils peuvent atteindre des rebords de 2 m en accélérant rapidement. En marchant, ils atteignent une vitesse de 2 km/h en comptant les pauses prises pour se reposer. Ils peuvent aussi glisser sur leur ventre quand il y a de la glace en poussant avec leurs pattes. Si le vent souffle dans leur dos, ils peuvent en profiter pour atteindre des vitesses supérieures à celle de leur marche.

Au sein d'une métapopulation présumée, les sous-populations de ce manchot doivent constamment s'adapter aux fluctuations6 (naturelles ou anthropiques, en lien avec la surpêche) de sa nourriture et des glaces.

Durant l'holocène (depuis la fin de la dernière glaciation), cette espèce s'est adaptée aux changements de niveau de la mer et a dû changer de régime alimentaire.Elle pourrait se montrer sensible ou vulnérable à un changement climatique trop brutal.

REPRODUCTION

Because I'm experienced, reliable, and focused on results, I've had the privilege of working with a host of fantastic clients. 

ALIMENTATION

Like all great things, we started small. We took a few like-minds with a shared vision—and ran with it. Today, we’ve grown into something big.

PARTICULARITES

Like all great things, we started small. We took a few like-minds with a shared vision—and ran with it. Today, we’ve grown into something big.

PREDATEURS

Like all great things, we started small. We took a few like-minds with a shared vision—and ran with it. Today, we’ve grown into something big.

DISTRIBUTION ET HABITAT

Like all great things, we started small. We took a few like-minds with a shared vision—and ran with it. Today, we’ve grown into something big.

TAXINOMIE

Like all great things, we started small. We took a few like-minds with a shared vision—and ran with it. Today, we’ve grown into something big.

MENACES ET PROTECTION

Like all great things, we started small. We took a few like-minds with a shared vision—and ran with it. Today, we’ve grown into something big.